Diocèse du Mans

RCF

CEF

KTO

Vatican

LES SACREMENTS

 

 

L’Église catholique reconnaît 7 sacrements qui touchent toutes les étapes et tous les moments importants de la vie du chrétien :

- Sacrements de l’initiation :

  • Le Baptême
  • La Confirmation
  • L’Eucharistie

 

- Sacrements au service de la communion :

  • Le Mariage
  • Le Sacrement de l’Ordre

 

- Sacrements de guérison :

  • La Réconciliation
  • Le Sacrement des malades

 

 

Les 7 sacrements de l’Eglise Catholique

Les sacrements sont des signes visibles du don gratuit (la grâce) de Dieu, institués par le Christ et confiés à l’Eglise.

Par les sacrements, le croyant entre et participe à la vie divine. Les rites visibles (eau, imposition des mains, onction, hostie, ...) sous lesquels les sacrements sont célébrés, signifient et réalisent les grâces propres de chaque sacrement ( pardon de Dieu, vie de Dieu par le baptême, service des frères par l’ordination ... )

L’Esprit Saint prépare aux sacrements par la Parole de Dieu. Les sacrements fortifient et expriment la foi, leur fruit, s’il est d’abord personnel contribue à la communion de toute l’Eglise «une âme qui s’élève, élève le monde ». Il n’y a pas de christianisme sans la foi au Christ, le Fils de Dieu venu dans notre monde. Il n’y a pas non plus d’Église sans la célébration des sacrements, signes visibles de la grâce invisible.

On peut certes être sauvé sans l’Église et ses sacrements, car Dieu veut le salut de tous les «humains» (I Tim 2, 4) et il rejoint les cœurs de bien des façons qui nous sont mystérieuses et souvent inconnues. Mais nous ne pouvons pas être chrétiens et chrétiennes sans l’Église et ses sacrements. Pas plus que l’amour, la foi ne se passe pas de relais et d’expressions. Il revient aux sacrements de faire des chrétiens et chrétiennes de véritables «sujets» qui sont tout à fait chez eux dans l’Église, qui participent à son héritage apostolique, qui jouissent de droits reconnus et, surtout, qui ont la mission de vivre et de témoigner de l’Évangile.

Chacun à sa manière, les sacrements dessinent l’identité chrétienne et contribuent à sa réalisation concrète. Un chrétien, c’est un baptisé confirmé, un invité au repas du Seigneur, un pécheur réconcilié avec Dieu et la communauté, un marié dans le Seigneur, un malade réconforté dans son épreuve. Tout en façonnant l’identité chrétienne du croyant, ils font naître et renouveler l’Église. Parce qu’ils sont des actions rituelles, les sacrements assurent au dessein de Dieu une visibilité et donnent un visage concret à l’Église. Sans eux, l’Incarnation du Fils de Dieu, sa mort et sa résurrection pourraient se réduire à des croyances abstraites. Mais grâce à eux, nous entrons dans le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu qui nous rejoint ici et maintenant. L’ambiance d’une célébration, l’intensité des gestes symboliques et la proclamation de la Parole impriment au plus profond des personnes quelque chose qui les marque dans tout leur être, spirituel et charnel. L’Eglise célèbre les sacrements comme communauté structurée par les fidèles du Christ où chacun selon sa vocation particulière ; les ministres ordonnées (diacres, prêtres et évêques), catéchistes, lecteurs missionnaires ... assure la communion du Peuple de Dieu.

Les sacrements sont de trois ordres : les sacrements de l’initiation (baptême, confirmation, eucharistie), les sacrements de guérison (réconciliation, l’onction des malades), les sacrements au service de la communion (le sacrement de l’Ordre, le Mariage).

Trois des sacrements, le baptême, la confirmation et l’ordre, ne peuvent pas être réitérés. Ils impriment en ceux et celles qui les reçoivent un «caractère», qui est une sorte de signe spirituel indélébile. Quand le Seigneur s’engage, il est fidèle et son amour nous marque pour toujours, même si nous le renions.

LE BAPTEME : Sacrement de la foi en Dieu-Trinité, le baptême imprime dans le baptisé un signe ineffaçable, la marque du Seigneur qui le consacre comme disciple du Christ.

 

LA CONFIRMATION : La confirmation donne l’Esprit Saint pour nous enraciner plus profondément dans notre vie d’enfant de Dieu, pour nous unir plus fermement au Christ, rendre plus solide notre lien à l’Eglise.

 

L’EUCHARISTIE : Eucharistie signifie bénédiction, action de grâce, remerciement pour le don reçu. Le sacrement de l’Eucharistie est désigné par plusieurs noms qui expriment sa richesse.

 

LA RECONCILIATION : Revenir à la communion avec Dieu par la conversion est un mouvement suscité par la grâce de Dieu plein de miséricorde et désireux de sauver tous les hommes. Le sacrement dit de la conversion, de la confession, de la Pénitence ou de la Réconciliation offre cette grâce.

 

LE SACREMENT DES MALADES : Le sacrement des malades a pour but de donner une aide spéciale au chrétien confronté aux difficultés d’une maladie grave ou de la vieillesse.

 

L’ORDRE : Ceux qui reçoivent le sacrement de l’Ordre sont consacrés pour être au nom du Christ, par la parole et la grâce de Dieu, les Pasteurs de l’Eglise.

 

LE MARIAGE : Le sacrement du mariage donne aux époux la grâce de renforcer et perfectionner leur amour, d’affermir leur unité indissoluble et de se sanctifier dans leur vie familiale.

 

« Le sacrement est le signe qui remémore ce qui a précédé, à savoir la passion du Christ ; qui met en évidence ce qui s'opère en nous pas la passion du Christ, à savoir la grâce ; qui pronostique, je veux dire qui annonce à l'avance la Gloire à venir »

  1. Thomas (Somme théologique 3, 60, 3)

 

 

Calendrier

Septembre 2021
D L Ma Me J V S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Derniers Evenements

Aucun événement

inscription-newsletter

AELF

QUO VADIS

Secours Ctholique

cc-saosnois

Mamers-ville