paroisse-mamers

 

 

 

 

Diocèse du Mans

RCF

CEF

KTO

Vatican

Pour préparer la célébration du baptême de votre enfant

 

Document de préparation de baptême.

 

PREMIERE PARTIE.

 

Ce sont LES PARENTS QUI DECIDENT de faire baptiser leur enfant.

C'est la COMMUNAUTE D'EGLISE QUI ACCUEILLE.

 

PREPARATION.

 

D'abord : UNE QUESTION

"Pourquoi voulez-vous faire baptiser votre enfant ?"

 

C'est au tout début de la célébration que les PARENTS de l'enfant sont invités à FAIRE LA DEMANDE DU BAPTEME.

 

Ils peuvent choisir une des formules suivantes.

Ils  peuvent en composer une à leur manière, même en prenant des passages dans celles qui suivent.

 

N¬į0 X nous te baptisons pour que tu sois un enfant de Dieu. Nous, tes parents, nous croyons en Dieu, et ainsi t‚Äô√©l√®verons¬† dans la religion catholique. Nous esp√©rons qu‚Äôelle t‚Äôapporte la foi, la protection du Seigneur et qu‚Äôelle te conduise vers le chemin de la vie dans le respect des autres.

 

N¬į 1. Notre enfant est pour nous une lumi√®re. Il nous donne de la joie et de l'esp√©rance.

Nous souhaitons que dans l'avenir il soit toujours cette lumière et cette joie pour beaucoup. Nous demandons à tous nos parents et nos amis d'être avec nous pour demander le Baptême de notre enfant, et pour l'entourer de beaucoup d'affection.

 

N¬į 2. Nous demandons aujourd'hui le Bapt√™me pour notre enfant. Nous ferons en sorte qu'il partage notre vie et notre Foi. Nous voulons qu'il sache que nous avons voulu qu'il connaisse Dieu, le Christ. Plus tard il aura lui-m√™me √† choisir. Et nous esp√©rons le voir rejoindre notre Foi.

 

N¬į 3. Dieu notre P√®re, tu nous as confi√©... Nous te confions sa vie.

Que son intelligence progresse dans la découverte de la vérité.

Que ses mains servent à transformer le monde.

Que ses yeux ne se ferment jamais sur la misère.

Que son coeur s'ouvre à l'amour de tous ses frères et de tous les hommes.

 

N¬į4. Tout le monde est heureux √† la maison depuis la naissance de ...

Ses frères et soeurs s'occupent beaucoup de lui. Aujourd'hui pour son Baptême nous sommes tous là pour qu'il soit aussi l'ami de Dieu. Nous voulons promettre de toujours bien nous aimer les uns les autres et de rendre heureux tous ceux qui nous entourent.

 

N¬į5. En demandant le Bapt√™me pour notre enfant, nous voulons montrer que pour nous la vie a un sens et que c'est important de faire une F√™te pour sa naissance. Car il est l'Avenir. Nous voulons lui donner toutes ses chances de bien tenir sa place dans le monde.

 

N¬į 6. En apportant ... pour son Bapt√™me, nous pensons √† tous ceux qui sont avec nous, pr√©sents ou absent.

Ceux de la famille : les grands parents qui ...., le parrain et la marraine, tous les amis, spécialement

Et puis tous ceux qui croient en Jésus-Christ et qui nous aident à voir un peu plus clair dans notre vie.

Nous souhaitons que notre enfant soit toujours bien entouré par tous ceux là et beaucoup d'autres.

 

N¬į 7. N'OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ COMPOSER VOUS-MEMES VOTRE PROPRE DEMANDE.

 

----------------------------------------------------------------------------

 

CELEBRATION

On se rassemble et on s'accueille.

Les parents disent leur demande de Baptême.

- Le prêtre répond à la demande en accueillant l'enfant.

  Il peut utiliser cette formule :

.. au nom de la communauté chrétienne que nous représentons tous ensemble, je t'accueille dans l'Eglise et je te marque de la croix du Christ. Deviens l'un de ses amis et de ses disciples.

- Après le prêtre, parents, parrain, marraine signent l'enfant.

- Prière commune :

"Dieu notre Père,

Toi qui es amour et vie

Nous te prions pour cet enfant qui s'ouvre à la vie. Nous te prions les uns pour les autres.

Que par toute notre vie nous soyons pour cet enfant des témoins qui l'aident à vivre dans la joie de l'amour de Dieu et de l'amour fraternel. Amen".

 

DEUXIEME PARTIE

 

C'est toute la COMMUNAUTE qui se rappelle le projet de Dieu sur le monde 

par L'ECOUTE DE SA PAROLE.

 

PREPARATION

 

D'abord : UNE QUESTION

"Qu'est-ce qui vous parait l'essentiel dans la vie ?...

Ca se réalise comment pour vous ?"

 

Pour "écouter la parole de Dieu", nous lirons un ou plusieurs textes.

De beaux textes profanes qui reflètent quelque chose du projet de Dieu... ou des textes de la Bible.

Vous pouvez choisir parmi les textes suivant... mais vous pouvez en conna√ģtre d'autres. N'h√©sitez pas √† les proposer : ce peut-√™tre une occasion de chercher dans la Bible, sp√©cialement dans l'Evangile.

 

N¬į 4. Un docteur de la Loi posa une question √† J√©sus pour le mettre √† l'√©preuve : "Ma√ģtre dans la Loi quel est le grand commandement ?" J√©sus lui r√©pond : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton √Ęme, de tout ton esprit. Voil√† le grand, le premier commandement. Et voici le second qui lui est semblable : "Tu aimeras ton prochain comme toi-m√™me". Tout ce qu'il y a dans l'Ecriture dans la Loi et les proph√®tes d√©pend de ces deux commandements".

 

N¬į 5. Des paroles de J√©sus dans l'Evangile :

"Je vous donne une loi nouvelle : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Si vous avez de l'amour les uns pour les autres, on saura que vous êtes mes disciples".

"Si vous pardonnez aux hommes le mal qu'il vous font, Dieu vous pardonnera lui aussi".

"Qui d'entre vous si son fils lui demande du pain, lui donnera un caillou ? s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? tout mauvais que vous êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants ! Combien plus Dieu votre Père donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui le lui demandent".

"Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mettent en pratique".

"Je vous ai dit tout ces choses pour que ma joie soit en vous et que vous soyez comblés de joie".

 

N¬į 6. Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie elle-m√™me. Ils viennent √† travers vous,¬† mais non de vous. Et, bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour, mais non point vos pens√©es, car ils ont leurs propres pens√©es. Vous pouvez accueillir leurs corps, mais non pas leurs √Ęmes, car leurs √Ęmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter pas m√™me dans vos r√™ves. Car la vie ne va pas en arri√®re, ni ne s'attache avec hier. Vous pouvez √™tre les arcs par qui vos enfants comme des fl√®ches vivants sont projet√©s. L'archer voit le but sur le chemin de l'infini et il vous tend Sa puissance pour que ses fl√®ches puissent voler vite et loin.

Que votre tension par la main de l'archer soit pour la joie, car de même qu'il aime la flèche qui vole, il aime l'arc qui est stable.

(Khalil Gibran)

 

N¬į 7. Qui des parents ou des enfants enseigne le plus √† l'autre ? sans doute les adultes cherchent-ils plus consciemment √† inculquer les valeurs qu'ils tiennent pour justes et les enfants ignorent-ils les le√ßons qu'ils donnent. Tels des miroirs ils refl√®tent longtemps, m√™me quand ils croient s'insurger contre ce qui leur a √©t√© donn√©. Ils sont de s√©v√®res ma√ģtres √† vivre; l'exemple les influence davantage que les discours. Ils obligent √† prolonger la pens√©e en action. Mais ils ont soif d'absolu.¬†

Ne nous r√©jouissons pas quand leur amour pour un temps confiant et aveugle nous id√©alise. Et souhaitons plut√īt qu'ils continuent √† nous aimer quand leurs yeux s'ouvrent et leur laissent voir qui nous sommes.

(Anne Philippe)

 

N¬į8. J√©sus disait beaucoup de choses √† la foule en employant des paraboles : Le Semeur sort pour semer. Tandis qu'il s√®me, des graines tombent au bord du chemin, des oiseaux viennent et les mangent tous.

D'autres grains tombent sur un sol pierreux o√Ļ il n'y a pas beaucoup de terre. Ils l√®vent aussit√īt parce que la terre est peu profonde. Mais le soleil monte, ils sont br√Ľl√©s et s√®chent faute de racines.

D'autres tombent encore parmi les épines. Les épines montent et les grains sont étouffés.

D'autres enfin tombent sur la bonne terre et donnent des grains, cent, soixante ou trente.

Vous donc, dit-il à ses disciples, apprenez le sens de la parabole ;

Quand, sans la comprendre, quelqu'un entend la parabole du royaume, l'esprit du mal vient et enlève ce qui a été semé dans le coeur de cet homme ; tel est celui qui reçu la semence au bord du chemin.

Celui qui est ensemenc√© dans un sol pierreux, c'est celui qui entend la parole et qui l'accueille aussit√īt avec joie. Mais il n'a pas de racines en lui. Il est l'homme d'un moment. Survienne √ß cause de parole une √©preuve ou une pers√©cution il succombe aussit√īt.

Celui qui est ensemencé dans les épines c'est l'homme qui entend la parole, mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent cette parole qui ne peut rien produire.

Celui qui est ensemencé dans la bonne terre c'est l'homme qui entend la parole et qui la comprend ; celui-là porte alors des fruits et produit cent, soixante et trente pour un. 

(Mathieu 13, 5-8 et 13, 18-23)

 

N¬į 9. Je suis la vigne et mon p√®re est le vigneron. Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, il le coupe ; et tout sarment qui en porte il l'√©monde pour qu'il produise plus encore...

Je suis la vigne, vous les sarments. Qui demeure en moi et moi en lui perte beaucoup de fruits, car séparés de moi, vous ne pouvez rien faire.

Si quelqu'un ne demeure pas en moi il est jet√© dehors comme le sarment, il s√®che et les sarments secs on les ramasse, on les jette dans le feu et ils br√Ľlent.

Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez et vous l'obtiendrez.

La gloire de mon Père c'est que vous portiez beaucoup de fruits et vous serez alors mes disciples.

(Jean 15, 1-8)

 

N¬į 10. Aujourd'hui, tu re√ßois le Bapt√™me chr√©tien. On prononcera sur toi toutes les grandes paroles anciennes de la R√©v√©lation chr√©tienne sans que tu n'y comprennes rien.

Nous mêmes aussi devons renoncer à comprendre.

Les notions de Rédemption, d'Esprit-Saint, de Croix, de Résurrection sont devenues si difficiles et si lointaines que c'est à peine si nous osons encore à parler.

Nous soupçonnons un souffle nouveau et bouleversant dans les paroles et les actions traditionnelles sans pouvoir encore le saisir et l'exprimer...

Ce n'est pas √† nous de pr√©dire le jour, mais ce jour viendra o√Ļ des hommes seront appel√©s de nouveau √† prononcer la Parole de Dieu de telle sorte que le monde en sera transform√© et renouvel√©. Jusqu'√† ce jour la vie des chr√©tiens sera silencieuse et cach√©e. Mais il y aura des hommes qui prieront, agiront selon la justice et attendront le temps de Dieu. Puisses-tu √™tre de ceux-l√†.

(Dietrich Bonhoeffer)

 

 

 

11. √Čvangile de J√©sus-Christ selon saint.Jean

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a √©t√© enlev√©e du tombeau. Elle court donc trouver Simon Pierre et l'autre disciple, celui que J√©sus aimait, et elle leur dit : "On a enlev√© le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas o√Ļ on l'a mis." Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est rest√© l√† ; Cependant il n'entre pas. Simon Pierre, qui le suivait, arrive √† son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul rest√© l√†, et le linge qui avait recouvert la t√™te, non pas pos√© avec le linceul, mais roul√© √† part √† sa place.

C‚Äôest alors qu'entra l'autre disciple, lui qui √©tait arriv√© le premier au tombeau. Il vit et il crut. Jusque-l√†, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'apr√®s l'√Čcriture, il fallait que J√©sus ressuscite d'entre les morts. Acclamons la Parole de Dieu¬† (Jean 20,1-9)

 

 

Textes bibliques pour baptêmes

 

 

Ancien Testament

 

 

12.Lecture du livre d'√Čz√©kiel (√Čz√©kiel 36, 24-28)

 

La parole du Seigneur me fut adress√©e : ¬ę J'irai vous prendre dans toutes les nations ; je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ram√®nerai sur votre terre. Je verserai sur vous une eau pure, et vous serez purifi√©s. De toutes vos souillures, de toutes vos idoles, je vous purifierai. Je vous donnerai un coeur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J'enl√®verai votre coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai en vous mon esprit : alors vous suivrez mes lois, vous observerez mes commandements et vous y serez fid√®les. Vous habiterez le pays que j'ai donn√© √† vos p√®res. Vous serez mon peuple, et moi, je serai votre Dieu. ¬Ľ

 

13.Lecture du livre d'√Čz√©kiel (√Čz√©kiel47, 1-2.8-9.12)¬†

 

Au cours d'une vision re√ßue du Seigneur, l'homme qui me guidait me fit revenir √† l'entr√©e du Temple, et voici : sous le seuil du Temple; de l'eau jaillissait en direction de l'orient, puisque la fa√ßade du Temple √©tait du c√īt√© de l'orient. L'eau descendait du c√īt√© droit de la fa√ßade du Temple, et passait au sud de l'autel. L'homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire le tour par l'ext√©rieur, jusqu'√† la porte qui regarde vers l'orient, et l√† encore l'eau coulait du c√īt√© droit. Il me dit : ¬ę Cette eau coule vers la r√©gion de l'orient, elle descend dans la vall√©e du Jourdain, et se d√©verse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux. En tout lieu o√Ļ parviendra le torrent, tous les animaux pourront vivre et foisonner. Le poisson sera tr√®s abondant, car cette eau assainit tout ce qu'elle p√©n√®tre, et la vie appara√ģt en tout lieu o√Ļ arrive le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d'arbres fruitiers pousseront : leur feuillage ne se fl√©trira pas et leurs fruits ne manqueront pas. Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un rem√®de.¬†

 

Nouveau Testament

 

 

14. Lecture de la lettre de saint Paul Ap√ītre aux Romains (Romains 6, 3-5)

Frères, nous tous, qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés. Si, par le baptême dans sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c'est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, de même que le Christ, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d'entre les morts. Car, si nous sommes déjà en communion avec lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons encore par une résurrection qui ressemblera à la sienne.

 

15. Lecture de la premi√®re lettre de saint Paul Ap√ītre aux Corinthiens¬† 1 Corinthiens 12, 12-13

 

Fr√®res, prenons une comparaison : notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgr√© leur nombre, ne forment qu'un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. Tous, juifs ou pa√Įens, esclaves ou hommes libres, nous avons √©t√© baptis√©s dans l'unique Esprit pour former un seul corps. Tous, nous avons √©t√© d√©salt√©r√©s par l'unique Esprit.

 

16. Lecture de la lettre de saint Paul Ap√ītre aux √Čph√©siens (Eph√©siens, 4, 1-6)

Frères, je vous encourage à suivre fidèlement l'appel que vous avez reçu de Dieu : ayez beaucoup d'humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à coeur de garder l'unité dans l'Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même, il n'y a qu'un seul Corps et un seul Esprit. Il n'y a qu'un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous, et en tous.

 

17. Lecture de la première lettre de saint Jean (1 Jean 4, 7-12)

Mes bien-aim√©s, aimons-nous les uns les autres, puisque l'amour vient de Dieu. Tous ceux qui aiment sont enfants de Dieu et ils connaissent Dieu. Celui qui n'aime pas ne conna√ģt pas Dieu, car Dieu est amour. Voici comment Dieu a manifest√© son amour parmi nous : Dieu a envoy√© son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. Voici √† quoi se reconna√ģt l'amour: ce n'est pas nous qui avons aim√© Dieu, c'est lui qui nous a aim√©s, et il a envoy√© son Fils qui est la victime offerte pour nos p√©ch√©s. Mes bien-aim√©s, puisque Dieu nous a tant aim√©s, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l'a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour atteint en nous sa perfection.

 

Textes d’Evangiles

 

18 - √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Matthieu (Matthieu 28, 18-20)

Au temps de P√Ęques, J√©sus ressuscit√© adressa ces paroles aux Ap√ītres : ¬ę Tout pouvoir m'a √©t√© donn√© au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations, faites des disciples, baptisez-les au nom du P√®re, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur √† garder tous les commandements que je vous ai donn√©s. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'√† la fin du monde.¬†

 

19 - √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Marc¬†

J√©sus vint de Nazareth, ville de Galil√©e, et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. Au moment o√Ļ il sortait de l'eau, J√©sus vit le ciel se d√©chirer et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : ¬ę C'est toi mon Fils bien-aim√© ; en toi j'ai mis tout mon amour.¬Ľ

 

20- √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Marc (Marc 10, 13-16)

On pr√©sentait √† J√©sus des enfants pour les lui faire toucher ; mais les disciples les √©cart√®rent vivement. Voyant cela, J√©sus se f√Ęcha et leur dit : ¬ę Laissez les enfants venir √† moi. Ne les emp√™chez pas, car le royaume de Dieu est √† ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n'accueille pas le royaume de Dieu √† la mani√®re d'un enfant n'y entrera pas. ¬Ľ Il les embrassait et les b√©nissait en leur imposant les mains.¬†

 

21.√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Marc (Marc 12, 28-31)

 

Un scribe s'avan√ßa vers J√©sus pour lui demander: ¬ęQuel est le premier de tous les commandements?¬Ľ J√©sus lui fit cette r√©ponse : ¬ęVoici le premier : √Čcoute, Isra√ęl : le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton √Ęme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-m√™me. Il n'y a pas de commandement plus grand que ceux-l√†.¬Ľ¬†

 

22. √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Luc (Luc 10, 21-22)

 

J√©sus, exultant de joie sous l'action de l'Esprit Saint, dit : ¬ę P√®re, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as cach√© aux sages et aux savants, tu l'as r√©v√©l√© aux tout-petits. Oui, P√®re, tu l'as voulu ainsi dans ta bont√©. Tout m'a √©t√© confi√© par mon P√®re ; personne ne conna√ģt qui est le Fils, sinon le P√®re, et personne ne conna√ģt qui est le P√®re, sinon le Fils et celui √† qui le Fils veut le r√©v√©ler.¬†

 

23. √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean¬† Jean 3, 1- 6

Il y avait un pharisien nomm√© Nicod√®me c'√©tait un notable parmi les juifs. Il vint trouver J√©sus pendant la nuit. Il lui dit : ¬ę Rabbi, nous le savons bien, c'est de la part de Dieu que tu es venu nous instruire, car aucun homme ne peut accomplir les signes que tu accomplis si Dieu n'est pas avec lui. ¬Ľ J√©sus lui r√©pondit : ¬ę Amen, amen, je te le dis: personne, √† moins de rena√ģtre, ne peut voir le r√®gne de Dieu. Nicod√®me lui r√©pliqua : ¬ę Comment est-il possible de na√ģtre quand on est d√©j√† vieux ? Est-ce qu'on peut rentrer dans le sein de sa m√®re pour na√ģtre une seconde fois ? ¬Ľ J√©sus r√©pondit : ¬ę Amen, amen, je te le dis : personne, √† moins de na√ģtre de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est n√© de la chair n'est que chair ; ce qui est n√© de l'Esprit est Esprit ¬Ľ

 

24. √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean Jean 4, 5-14

Jésus arrivait à une ville de Samarie appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné

√† son fils joseph, et o√Ļ se trouve le puits de Jacob. J√©sus, fatigu√© par la route, s'√©tait assis l√†, au bord du puits. Il √©tait environ midi. Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l'eau. J√©sus lui dit : ¬ę Donne-moi √† boire. ¬Ľ (En effet, ses disciples √©taient partis √† la ville pour acheter de quoi manger). La Samaritaine lui dit : ¬ę Comment! Toi qui es juif, tu me demandes √† boire, √† moi, une Samaritaine ? ¬Ľ (En effet, les juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains). J√©sus lui r√©pondit : ¬ę Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : "Donne-moi √† boire", c'est toi qui lui aurais demand√©, et il t'aurait donn√© de l'eau vive. ¬Ľ Elle lui dit : ¬ę Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l'eau vive ? Serais-tu plus grand que notre p√®re Jacob qui nous a donn√© ce puits, et qui en a bu lui-m√™me, avec ses fils et ses b√™tes ? e J√©sus lui r√©pondit : ¬ę Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie √©ternelle. ¬Ľ

 

 

25. √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean Jean 7; 37b-39a

 

Jésus, debout dans le temple de Jérusalem, s'écria : , Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi,

et qu'il boive, celui qui cro√ģt en moi Comme dit l'√Čcriture : Des fleuves d'eau vive jailliront de son coeur.¬† En disant cela, il parlait de l'Esprit Saint, l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en J√©sus.¬†

 

26.√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean Jean 9, 1-7

 

En sortant_ du Temple, J√©sus vit sur son passage un homme qui √©tait aveugle de naissance. Ses disciples l'interrog√®rent : ¬ę Rabbi, pourquoi cet homme est-il n√© aveugle ? Est-ce lui qui a p√©ch√©, ou bien ses parents ? ¬Ľ J√©sus r√©pondit : ¬ę Ni lui, ni ses parents. Mais l'action de Dieu devait se manifester en lui. Il nous faut r√©aliser l'action de celui qui m'a envoy√©, pendant qu'il fait encore jour ; d√©j√† la nuit approche, et personne ne pourra plus agir. Tant que je suis dans le monde, je suis la lumi√®re du monde. e Cela dit, il cracha sur le sol,¬† et avec la salive il fit de la boue qu'il appliqua sur les yeux de l'aveugle, et il lui dit : ¬ę Va te laver √† la piscine de Silo√© ¬Ľ (ce nom signifie ¬ę Envoy√© e). L'aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.

 

27. √Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean Jean 15,1-11

 

√Ä l'heure o√Ļ J√©sus passait de ce monde √† son P√®re, il disait √† ses disciples : ¬ę Moi, je suis la vraie vigne, et mon P√®re est le vigneron. Tout sarment qui est en moi mais qui ne porte pas de fruit, mon P√®re l'enl√®ve ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu'il en donne davantage. Mais vous, d√©j√† vous voici nets et purifi√©s gr√Ęce √† la parole que je vous ai dite : Demeurez en moi, comme moi en vous. De m√™me que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-m√™me s'il ne demeure pas sur la vigne, de m√™me vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-l√† donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu'on a jet√© dehors, et qui se dess√®che. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils br√Ľlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez,

et vous l'obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c'est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous,

et que vous soyez combl√©s de joie. ¬Ľ¬†

 

 

CELEBRATION

 

La lecture sera faite par la personne choisie par les parents.

Après la lecture, il peut y avoir partage, commentaire ou chant.

 

TROISIEME PARTIE

 

C'est toute la COMMUNAUTE qui SE MET EN PRIERE avec ses intentions.

 

 

PREPARATION

 

D'abord : UNE QUESTION

"Que pensez-vous de la PRIERE ? "

 

Il serait bon de choisir quelques intentions de prière dans CHACUNE des parties ci-dessous, ou de choisir L'UNE des 4 parties.

Mais on peut aussi en composer soi-même... ou tout simplement signaler pour quelles intentions on voudrait prier, même si ce n'est pas encore formulé en prière.

 

La prière pour l'enfant : 

Pour que l'enfant soit instruit par la parole et l'exemple de ses parents, de ses parrain et marraine, et puisse grandir comme un membre vivant de l'Eglise.

Prions le Seigneur 

Pour l'enfant ; afin qu'il devienne par le baptême un fils adoptif de Dieu en qui Dieu pourra se complaire. 

Prions le Seigneur 

Afin que, né de l'eau et de l'Esprit-Saint, l'enfant vive toujours selon ce même Esprit et sache à son tour révéler aux hommes cette vie nouvelle. 

Prions le Seigneur

 

 

 

 

 

 

Exemples de prière universelle pour un baptême

 

A. 1. Pour les enfants

-Ces enfants ont été marqués du signe de la croix ; pour qu'ils soient fidèles au Christ tout au long de leur vie, prions le Seigneur. 

ou

-Pour ces enfants N et N ; afin qu'ils deviennent par le baptême des fils adoptifs de Dieu et qu'ils renaissent de l'Esprit, prions le Seigneur.

 

-Cet enfant  été marqué du signe de la croix ; pour qu'il soit fidèle au Christ tout au long de sa vie, prions le Seigneur. 

ou

- Pour cet enfant ; afin qu'il devienne par le baptême  fils adoptif de Dieu et qu'il renaisse de l'Esprit, prions le Seigneur.

 

2.  Pour l'entourage des enfants

-Ils devront grandir comme membres vivants de l'√Čglise¬†; pour qu'ils soient soutenus par la parole et par l'exemple de leurs parents, de leurs parrains et marraines, prions le Seigneur.

ou

-Pour que leurs parents, leurs parrains et marraines les guident dans la connaissance et dans l'amour de Dieu, prions le Seigneur. 

 

 

-Il devra grandir comme membre vivant de l'√Čglise¬†; pour qu'il soit soutenu par la parole et par l'exemple de ses parents, de ses parrain et marraine, prions le Seigneur.

ou

-Pour que ses parents, parrain et marraine le guident dans la connaissance et dans l'amour de Dieu, prions le Seigneur. 

 

3. Pour tous les chrétiens

-Pour que tous les baptisés, formant un seul corps dans le Christ, vivent dans une même foi et une même charité, prions le Seigneur. 

ou

-Afin que les chrétiens expriment par leur manière de vivre leur attachement à la croix du Christ, dont ils ont été marqués au jour de leur baptême, prions le Seigneur. 

 

 4. Pour la mission des baptisés dans le monde

-Pour que tous les disciples du Christ, unis dans l'√Čglise, t√©moignent davantage de l'amour de Dieu pour le monde, prions le Seigneur.

Ou bien

-Pour que tous les hommes soient renouvel√©s par la gr√Ęce du bapt√™me, prions le Seigneur.¬†

 

B- 1. Prions pour l’Eglise, famille des baptisés. Qu’en accueillant cet (ces) enfant(s), elle devienne plus fraternelle et accueillante pour tous les hommes. Prions le Seigneur.

Ou bien

‚ÄĘPrions pour ceux qui¬† √† cause de leur bapt√™me et au nom de leur foi s‚Äôengagent dans le monde pour la justice et la paix.

 

       2.   Pour ceux qui cherchent la lumière et la vérité, ceux qui cherchent un chemin de bonheur, que Dieu leur montre le chemin de la foi, prions le Seigneur.

Ou  bien

‚ÄĘPour les hommes d‚Äôaujourd‚Äôhui, ceux qui croient et ceux qui doutent, ceux qui aiment et ceux qui ha√Įssent, que la lumi√®re du Seigneur les atteigne et leur donne de d√©couvrir son amour, prions ensemble.

 

 3. Pour les familles ici réunies, les parents de N. (et N.) qui demandent le baptême. Qu’avec l’aide des parrains et marraines, ils apprennent à découvrir l’amour de Dieu dans leur vie pour le partager avec leur enfant, prions ensemble.

Ou bien

Pour nous tous ici rassemblés, afin que nous sachions donner aux nouveaux baptisés l’appui de notre foi et l’exemple de notre vie, prions le Seigneur.

 

4. Pour ces enfants N. et N. qui reçoivent aujourd’hui la vie de Dieu, afin qu’ils soient fidèles à leur baptême tout au long de leur vie et découvrent la joie de suivre et d’aimer le Christ, prions le Seigneur.

Ou bien

Pour N. et N. qui sont aujourd’hui présentés au baptême et accueillis dans la grande famille de l’Eglise. Marqués de la croix du Christ, qu’ils aient la force de marcher à sa suite chaque jour de leur vie, prions le Seigneur.

 

C-.1.- NOUS TE RENDONS GR√āCE SEIGNEUR,

pour la vie de cet enfant que tu nous confies

pour l'amour qui nous unit dans la famille

pour la présence de tous ceux qui sont là et pour l'amitié de tous ceux qui se sont manifestés à nous à l'occasion de la naissance de notre enfant.

pour ce qu'il nous est donné de vivre chaque jour dans l'amitié et la fraternité avec ceux qui nous entourent, ceux que tu as mis sur notre route

pour la Foi qui nous a été transmise et qui est pour nous une lumière.

 

2.- NOUS T'OFFRONS SEIGNEUR,

tout ce que nous essayons de vivre dans notre famille et avec les autres pour apporter de la joie et faire un monde meilleur

les espoirs de tous ceux qui cherchent la justice, de tous les artisans de paix toute la joie des enfants et l'amour vécu dans les familles.

 

3.- NOUS TE PRIONS SEIGNEUR,

pour cet enfant que nous présentons au Baptême ; que tout au long de sa vie il vive dans la joie et avec courage au moment des difficultés

pour le papa et la maman de cet enfant afin qu'ils soient pour lui toujours pleins d'affection, vrais et exigeants pour le guider

pour que l'amour s'approfondisse toujours plus dans ce foyer afin que les enfants s'y épanouissent dans la joie et la vérité

pour tous ceux que nous aimons... tous ceux qui souffrent, tous ceux qui en ce moment connaissent des situations difficiles ou douloureuses.

 

4.- NOUS TE DEMANDONS SEIGNEUR

de nous éclairer dans les moments difficiles

de nous communiquer un peu de ton amour, de ta force et de ta lumière

de nous aider à savoir partager notre foi avec ceux qui nous entourent.

 

5.- Notez ici vos propres intentions de prière :

 

------------------------------------------------------------------------------------------

 

CELEBRATION

-Peut-être pourra-t-on demander d'autres intentions aux personnes présentes.

-On peut prévoir un refrain entre chaque intention.

-Le prêtre peut, - après la prière -, imposer les mains sur l'enfant (se rappeler ce    geste dans l'Evangile).

  Il peut le faire en silence ou en utilisant la formule suivante :

  "Dieu tout puissant,

Tu as envoyé ton Fils dans le monde pour délivrer l'homme esclave du mal et du péché

et lui apprendre à vivre dans  la liberté

Tu sais que cet enfant sera tenté par les mensonges de ce monde et devra avoir du courage pour résister au mal

Nous te supplions très humblement pour lui (elle)

En souvenir de la passion, de la mort et de la Résurrection de ton fils arrache le (la) au pouvoir du mal, donne lui la force du Christ et garde le (la) tout au long de sa vie. Amen."

 

QUATRIEME PARTIE

 

Ce sont les PARENTS, PARRAIN, MARRAINE,

et aussi tous ceux qui le veulent

qui S'ENGAGENT A LUTTER CONTRE LE MAL...

 

PREPARATION

 

D'abord : UNE QUESTION

"Quel MAL redoutez-vous le plus aujourd'hui ?"

 

C'est parce que nous savons que le mal, sous toutes ses formes r√īdera autour de cet enfant... que, comme pour tout homme, le mal pourra prendre racine en lui... qu'il peut lui-m√™me faire du mal, qu'il est important de nous engager √† tout faire pour lutter contre toutes ces forces du mal.

Pour dire cet engagement... vous pourrez choisir une des formules suivantes vous pouvez aussi en composer une à votre manière, en prenant par exemple des passages dans celles qui suivent.

 

N¬į0.- C√©l√©brant¬†: Pour vivre dans la libert√© des enfants de Dieu, rejetez- vous le p√©ch√©¬†?

Parents et parrains : Je le rejette

Célébrant : Pour échapper à l’emprise du péché, rejetez-vous ce qui conduit au mal ?

Parents et parrains : Je le rejette

Célébrant : Pour suivre Jésus, le Christ, rejetez-vous Satan qui est l’auteur du péché ?

Parents et parrains : Je le rejette

 

N¬į 1.- Nous savons que cet enfant, comme nous tous, rencontrera les forces du mal : le mensonge, l'injustice, l'erreur, la maladie, la souffrance, le p√©ch√©.

Nous nous engageons à créer autour de lui un monde moins dur, à faire exister un peu plus de solidarité et de fraternité, à lutter contre toutes les forces du mal. Nous éveillerons en lui des convictions pour lui permettre d'entrer lui aussi dans cette lutte, d'être fort.

 

N¬į 3. Nous sommes d'accord pour rejeter tout ce qui √©crase l'homme dans sa dignit√©, sa libert√©, ses responsabilit√©s.

Nous sommes d'accord pour rejeter tout ce qui est √©go√Įsme, chacun pour soi, m√©pris des autres.¬†

 

N¬į 4. Nous voudrions tellement que notre enfant ne connaisse jamais aucun chagrin, aucune souffrance.

Nous voudrions tellement aussi et surtout qu'il ne soit jamais complice d'aucun mal.

Nous savons que cela est un r√™ve impossible ; le mal r√īdera sans cesse autour de lui.

Nous voulons surtout l'aider à être clairvoyant, à bien repérer ce qui est mal et les causes de ce mal.

Nous voulons lui apprendre à être fort, courageux, en sachant s'unir à d'autres pour combattre le mal.

Nous nous engageons alors  à dénoncer tout ce qui est mal.

 

N¬į 5. Nous combattrons le mal qui nous entoure et qui peut toujours nous atteindre, nous, nos enfants et tous les autres.

Nous nous efforcerons sans cesse de d√©raciner le mal qui na√ģt et qui¬† cherche √† se d√©velopper en chacun de nous.

 

N¬į 6. Nous¬† voulons √©carter loin de notre enfant tout ce qui pourrait lui faire du mal, mais surtout tout ce qui pourrait lui donner l'id√©e de faire mal lui-m√™me.

 

N¬į 7. Vous pouvez aussi √©crire votre propre expression :

-----------------------------------------------------------------------------------

 

CELEBRATION

 

- Le texte choisi par les parents peut être dit par eux-mêmes ou par une autre personne  de l'assemblée.

-Eventuellement on peut écouter un témoignage de lutte contre le mal (même des enfants peuvent témoigner).

-Prière commune :

"Dieu notre Père

soutiens nous dans nos responsabilités.

garde nous de tout mal.

Rends nous forts devant les difficultés et les épreuves de cette vie.

Aide nous à nous libérer de tout mensonge et de  tout orgueil.

Nous t'en prions par Jésus-Christ. Amen.

 

CINQUIEME PARTIE

 

Ce sont les PARENTS qui font PROFESSION DE FOI.

 

PREPARATION 

D'abord : UNE QUESTION

" Etes-vous croyant ?

A quoi croyez-vous ?"

 

Par le Baptême nous engageons un enfant dans la Foi des chrétiens... Il s'agit donc de dire cette profession de foi, à notre manière.

Nous pouvons le dire en choisissant l'une ou l'autre des formules suivantes... Vous pouvez aussi composer votre formule.

 

0- Symbole baptismal

 

Célébrant : Croyez-vous  en Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre ?

Parents et parrains : Je crois.

Célébrant : Croyez-vous en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui est né de la Vierge Marie, a souffert la passion, est mort, a été enseveli, est ressuscité des morts, et qui est assis à la droite du Père ?

Parents et parrains : Je crois.

Célébrant : Croyez-vous en l’Esprit Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair, et à la vie éternelle ?

Parents et parrains : Je crois.

 

 

N¬į1. Nous croyons en Dieu cr√©ateur et P√®re, en J√©sus-Christ Fils de Dieu et au Saint-Esprit qui nous est donn√© pour nous faire vivre de la vie de Dieu.

 

N¬į2. Nous croyons que Dieu nous appelle √† travailler pour faire un monde toujours meilleur.

En Jésus-Christ il s'est montré rempli d'amour pour tout homme sans distinction de race et de situation. Nous savons que Jésus a vécu comme nous dans le travail, en famille, avec des amis, attentif aux plus petits.

Il est mort sur une croix, victime de la haine, de l'incompréhension.

Nous savons que ses amis l'ont revu vivant, ressuscité. Ils l'ont proclamé au risque de leur vie.

Beaucoup, depuis, disent qu'il est vivant dans tous les hommes par son Esprit.

Ceux qui le reconnaissent se disent leur Foi, unis les uns aux autres pour être l'Eglise.

Nous demandons que notre enfant soit plongé dans cette Foi, qu'il soit baptisé au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

 

N¬į 3. Il nous est difficile de dire aujourd'hui exactement notre Foi, mais nous voulons engager notre enfant dans la Foi en Dieu et en J√©sus-Christ pour qu'il en vive et qu'il soit heureux. Nous chercherons avec lui autant que¬† nous le pourrons.¬†

 

N¬į 4. Nous croyons que Dieu habite son peuple, l'humanit√© et qu'il l'invite sans restriction √† partager son amour.

Par son Fils Jésus-Christ il nous révèle qu'il vit et agit en tout homme au coeur de l'humanité par son Esprit d'amour.

Nous croyons à l'importance d'être ensemble pour faire  le monde comme Dieu veut et pour découvrir les signes de sa présence et de son amour dans le monde.

 

N¬į 5. Nous croyons que la vie des hommes a un sens et qu'il est important d'y r√©fl√©chir.

Nous pensons que Jésus-Christ est venu nous apporter une lumière en nous parlant de Dieu son Père, de l'Esprit-Saint et en nous invitant à vivre dans l'amour fraternel.

Nous voulons que notre enfant cherche cette lumière pour guider sa vie.

 

CELEBRATION

 

-Les parents expriment leur profession de foi comme ils l'ont choisie.

-L'Assemblée est invitée à dire la Foi chrétienne :

- soit par le " CREDO " qui nous vient de la Tradition.

- soit par le ¬ę¬†symbole baptismal¬†¬Ľ.

 

CREDO

Je crois en Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre.

Et en J√©sus-Christ son Fils unique, notre Seigneur ; qui a √©t√© con√ßu du Saint-Esprit, est n√© de la Vierge-Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a √©t√© crucifi√©, est mort, a √©t√© enseveli, est descendu aux enfers, le troisi√®me jour est ressuscit√© des morts, est mont√© aux cieux, est assis √† la droite de Dieu le P√®re tout-puissant, d'o√Ļ il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l'Esprit Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

 

SIXIEME PARTIE

 

Ce sont des SIGNES ( ou symboles ) qui " disent " ce qui se passe.

 

1.- LE SIGNE DE L'EAU

LE GESTE SACRAMENTEL du Baptême

 

PREPARATION

 

Sans eau pas de vie, ni pour les plantes, ni pour les animaux, ni pour l'homme.

L'eau, c'est la vie le SIGNE DE LA VIE.

L'eau du Baptême... pour signifier que cet enfant est appelé à VIVRE 

- en étant CREATEUR et FRATERNEL  ("au nom du Père")

- en osant AFFRONTER LES DIFFICULTES et même la mort pour ressusciter   ("au nom du Fils")

- RELIE A D'AUTRES pour comprendre et agir (au nom du Saint-Esprit").

 

CELEBRATION

-Le prêtre accompli le GESTE SACRAMENTEL : 

      il verse l'eau sur l'enfant en disant : 

... JE TE BAPTISE AU NOM DU PERE ET DU FILS ET DU SAINT-ESPRIT.

-La famille peut faire un geste sur l'enfant : l'embrasser, une caresse de la main, un  signe de croix, etc...

 

2.- Le SIGNE DU SAINT-CHRÊME

 

PREPARATION

Le Saint-Chrême... c'est de l'huile consacrée.

L'HUILE... on s'en servait... on s'en sert encore (sous diverses formes) pour les athlètes, les lutteurs, les sportifs... et les malades. L'HUILE... SIGNE DE LA FORCE ET DE LA SOUPLESSE.

On s'en servait... on s'en sert encore pour consacrer (par exemple, le prêtre).

L'HUILE... SIGNE DU SERVICE DE DIEU.

 

CELEBRATION

Le prêtre fait l'onction avec le Saint-Chrême.

Il peut utiliser la formule suivante :

"Toi qui fais partie maintenant de son peuple Que le Seigneur te marque de l'huile sainte.

Que par sa gr√Ęce et par tous ceux qui t'entoureront tu deviennes toujours plus fort, lucide et responsable

et que tu vives ainsi le service de Dieu".

 

3.- Le SIGNE DE LA LUMIERE

 

PREPARATION

Sans lumi√®re... impossible "d'y voir clair" : on ne reconna√ģt rien, on se trompe, on tombe. On perd la route.

NOTRE LUMIERE... C'est LE CHRIST : ses gestes et ses paroles.

 

Le prêtre peut dire : 

"Recevez la lumière du Christ.C'est à vous tous que cette lumière est confiée.Veillez à l'entretenir pour que cet enfant avance dans la vie en  enfant de lumière et qu'il vive toujours dans la clarté et dans la joie".

 

 Célébration de la Réconciliation Mamers 3 décembre 2016 (avec des jeunes qui se préparent à la profession de foi)

 

En  grand  groupe  au presbytére ( salle à manger) : 11 enfants 2 animateurs  Père Christian et Père Jean-Bosco  

 

1 De 10h à 10h15  Accueil

- Accueil du groupe : chant : Mon Père, je m’abandonne à Toi ( feuille  refrain et couplets 1 et 2 )

- Sens du pardon : Père Christian ou Jean- Bosco

- Introduire la Parole et chanter : Parole de Dieu, parole de vie. ( feuille)

- Ecoute  de l’évangile de Zachée :  Luc 19 ( 1…10)( 2 lecteurs : Christiane et dominique)

:

 2 De 10h15 à 11h en 1 ou 2 groupes avec animateurs  

-Chant : Parole de Dieu, parole de vie ( refrain et couplet 1)

- Relire , comprendre et expliquer  l’Evangile de Luc 19( 1    10) : Zachée ( Quelques questions pour aider les enfants à réagir.) 

 

Questionnaire sur Evangile de Zachée.Luc 19 ( 1 …10 )

 

1 Qu‚Äôest-ce qu‚Äôun collecteur d‚Äôimp√īts¬†?

2 Pourquoi Zachée est-il pêcheur ?

3 Pourquoi veut-il voir Jésus ?

4 Pourquoi n’arrive-t-il pas à le voir ?

5 Que va faire Jésus ?

6 Quelle attitude va avoir Zachée pour remercier  Jésus  ?

 

 

- R√©fl√©chir sur la rencontre qu‚Äôils vont vivre¬†: R√©conciliation¬†: sens¬† aider les enfants √† chercher ce qui fait t√©n√®bre dans leur cŇďur ( travail oral et √©crit sur feuille¬†, Seigneur, je te demande pardon)

  

3 De 11h05 à 11h55 : Pour 11 enfants  Les enfants rencontrent un prêtre .  

   Après  que les enfants se soient  confessés,  ils s’assoient en silence dans l’église  . Les animateurs les accueillent  . les enfants écrivent sur une empreinte ( photocopie)l’effort qu’ils ont envie de vivre prochainement .Réunir les empreintes en une fleur collée sur un carton. .

 

4 avec le pr√™tre,¬† chant¬†: √ī P√®re, je suis ton enfant ¬†(feuille).. Dire un Notre P√®re . B√©n√©diction ¬†

 

 

Sacrement de la réconciliation : Déroulement. 

Signe de croix au début de la rencontre

ensemble : Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit (pour bien marquer le début de ce temps de prière). 

 

Le pénitent Bénissez moi mon père parce que j’ai péché

Le prêtre : Que le Seigneur vous montre sa grande miséricorde. 

 

Je confesse à Dieu

Je confesse à Dieu tout-puissant,

Je reconnais devant mes frères que j’ai péché, en pensée, en parole, par action et par omission.

Oui, j’ai vraiment péché.

C’est pourquoi, je supplie la Vierge Marie,

les anges et tous les saints, et vous aussi, mes frères,

de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

 

La Parole de Dieu

La Parole de Dieu éclaire le pénitent avant qu’il ne reconnaisse les efforts qu’il a à faire.

 

Acte de contrition

¬ę¬†Mon Dieu, j'ai un tr√®s grand regret de Vous avoir offens√©, parce que Vous √™tes infiniment bon, infiniment aimable et que le p√©ch√© Vous d√©pla√ģt. Je prends la ferme r√©solution, avec le secours de Votre sainte gr√Ęce, de ne plus Vous offenser et de faire p√©nitence.¬†¬Ľ

 

Le prêtre confie au pénitent, une pénitence. 

 

Formule d’absolution

  • Que Dieu notre P√®re vous montre sa mis√©ricorde ! Par la mort et la R√©surrection de son Fils, il a r√©concili√© le monde avec lui et il a envoy√© l'Esprit Saint pour la r√©mission des p√©ch√©s ; par le minist√®re de l'√Čglise, qu'il vous donne le pardon et la paix ! Et moi au nom du P‚Ķ.¬†

 

 

Le temps de la rencontre s’achève par un signe de croix, comme il avait commencé. 

 

 

AELF

QUO VADIS

Secours Ctholique

cc-saosnois

Mamers-ville

Mamers-ville
Vous êtes ici : Accueil La Paroisse Sacrements